Le projet

Healthcare

Soins de santé

Lost Productivity

Perte de productivité

Criminal Justice

Justice pénale

Other Direct Costs

Autres coûts directs

Healthcare

Soins de santé

Lost Productivity

Perte de productivité

Criminal Justice

Justice pénale

Other Direct Costs

Autres coûts directs

Healthcare

Soins de santé

Lost Productivity

Perte de productivité

Criminal Justice

Justice pénale

Other Direct Costs

Autres coûts directs

L’usage de représente un coût considérable pour l’économie canadienne; directement par les coûts imposés aux systèmes de santé et de justice pénale, et indirectement par la perte de productivité découlant des maladies, des blessures et des décès prématurés.

S’ils connaissent mieux les coûts économiques, sanitaires et sociaux de l’usage de substances au Canada – établis avec des données à jour, comparables et valides – les experts en santé publique du fédéral, des provinces et des territoires seront à même de :

Lost Productivity
Hiérarchiser et cibler les politiques publiques pertinentes;
Healthcare
Créer des projets qui ciblent les méfaits de l’usage de substances;
Criminal Justice
Définir les lacunes dans les connaissances et identifier les besoins en recherche et les améliorations à apporter aux systèmes nationaux de déclaration de données;
Other Direct Costs
Établir une base d’informations permettant d’évaluer les changements survenus dans les politiques et l’efficacité des programmes de réduction des méfaits

Objectifs du projet

Le Centre canadien sur les dépendances et l’usage de substances (CCDUS) et l’Institut canadien de recherche sur l’usage de substances (ICRUS) s’étaient fixé deux grands objectifs avec le projet sur les coûts et les méfaits de l’usage de substances au Canada :

Fournir des données à jour sur les coûts de l’usage de substances au Canada

Le rapport Coûts et méfaits de l’usage de substances au Canada présente des estimations des coûts de l’usage de substances au Canada de 2007 à 2014.

Mettre en ligne un outil interactif de visualisation des données (à l’automne 2018).

Mettre en ligne un outil interactif de visualisation des données qui permettra la surveillance continue et l’analyse approfondie des méfaits et des coûts de l’usage de substances, au fil du temps. Les méthodes employées pour créer cet outil ressemblent à celle du projet de surveillance de l’usage d’alcool et de drogue (outil d’analyse) de l’ICRUS.